Sélectionner une page






Image: Radio-Canada

Depuis sa fondation en 2011, la Coalition Avenir Québec est en déclin et, comme l’Action Démocratique du Québec avant elle, arrive tout de même assez efficacement à diviser le vote francophone sans toutefois pouvoir aspirer à former le gouvernement.

Un nationalisme d’une autre époque

La CAQ se décrit avant tout comme un parti « nationaliste moderne » à en croire son article 1. Étrangement, le parti prône l’autonomisme provincial, cette même idée défendue par Honoré Mercier en 1887 et par Maurice Duplessis dans les années 1950. En matière de modernité, on aura vu mieux. Pourtant, on pourrait croire que les gens derrière la CAQ auraient eu le temps de constater, avec toutes les traîtrises du Canada envers le Québec ayant eu lieu lors des trente dernières années, que l’autonomisme a fait son temps et qu’il est temps d’aller chercher plus qu’un petit pain du fédéral…ou un pain légèrement plus gros.

Tout compte fait, l’aplaventrisme du Parti Libéral face au Canada et l’autonomisme de la Coalition Avenir Québec mènent au même endroit : l’impasse pour le Québec. Avec Couillard, on sait ce qu’on a, c’est-à-dire un gouvernement de lavettes qui se plie devant les exigeances d’Ottawa. Avec Legault, on aurait sans doute un gouvernement qui ferait de son mieux pour tenter d’extirper quelques minces concessions au fédéral, sans grand succès, puisque Justin Trudeau pourrait simplement lui rire au visage. En effet, arriver désarmé, incapable de mettre ses menaces à exécution lors d’une négotiation aussi hostile et fourbe que celle des pouvoirs fédéraux-provinciaux ne mènera jamais à un résultat positif pour le Québec. Seul le Parti Québécois est capable d’aller chercher des concessions substantielles du Canada, qui sait très bien qu’il est dans l’eau chaude lorsque le PQ gouverne et prépare l’indépendance du Québec.

Des péquistes déchus

Plus on observe le parti de François Legault, plus on peut se rendre compte que son électorat est composé de bien des ex-péquistes qui ont abandonné leurs convictions profondes, leur foi en le Québec, au profit d’une avenue qui paraît plus facile. Prenons le chef du parti lui-même, probablement le meilleur exemple de ce phénomène. Député du parti Québécois et ministre sous Bouchard et Landry, François Legault a rendu les armes et vendu son âme au Canada, tout cela dans l’espoir de devenir premier ministre plus rapidement qu’en restant au Parti Québécois. Cet opportunisme s’est fait ressentir dans les idées du parti, notemment par son autonomisme ô combien désuet. Réussir à maintenir une certaine autonomie et spécificité au sein du Canada peut sembler plus simple pour bien des électeurs, mais les chances qu’une telle chose se réalise sont à peu près aussi infimes que celles de François Legault de devenir premier ministre du Québec sous la bannière de la CAQ.

Ne devrait-on pas viser haut, viser ce que l’on désire vraiment au lieu de se mettre des buts plus bas qui peuvent sembler plus atteignables, mais qui en pratique sont encore plus ardus à réaliser ? Comment la CAQ peut-elle dire qu’elle veut « un Québec ambitieux » si elle est fermée à l’idée d’enfin accomplir la souveraineté, qui est pourtant l’ultime ambition du Québec ?

Recommencer à croire

On ne se mentira pas, la raison pourquoi la Coalition Avenir Québec ne formera jamais le gouvernement est simple : la droite économique, ça n’enflamme pas les passions. Je n’ai jamais vu quelqu’un à un rallye de la CAQ avec « droite économique » d’inscrit en grosses lettres sur la poitrine, ne faisant qu’un avec les baisses d’impôts promises par Legault. Il est temps de se remettre à rêver, à espérer mieux que ce que l’on a au lieu de nous contenter du pathétique confort libéral et à bâtir un pays, notre pays.

Ce sont toutes des choses que le Parti Québécois offre et si les électeurs caquistes ainsi que tous les Québécois acceptent de laisser renaître en eux la passion du Québec et de l’indépendance en 2018, rien n’arrêtera le Québec, qui pourra enfin redevenir ambitieux pour de vrai cette fois-ci.






  Je veux découvrir des blogues!
×

Les meilleurs blogueurs québécois!

Abonnez-vous et faites rayonner les meilleurs blogueurs indépendants du Québec!


Non merci, ça me tente pas!

Pin ça sur Pinterest

Partager!